LE MOUVEMENT RASTA

Marcus garvey partit à Londres en 1933, au moment où le mouvement rasta s'intensifiait. On ne peut donc pas concrètement l'associer à ce mouvement. Garvey n'a jamais adopté la croyance que Hailé Sélassié était Dieu. Il est celui qui a fait comprendre au peuple noir l'importance de l'Afrique, mais c'est Léonard Percival Howell, qui a reconnu et a enclenché le mouvement rasta. Howell est celui qui a pris le couronnement du nouveau roi au sérieux et a commencé à prêcher la divinité de Hailé Sélassié I, il s'est rendu compte que le temps de diriger son regard vers l'Afrique était venu, en 1930, quand Ras tafari est couronné "le roi des rois". Howell a inscrit les principes suivants qui ont pénétré le coeur des nouvelles recrues rasta, mais bientôt supprimé (ces principes ne font plus partie des préceptes rasta):

1) Haine de la race blanche (contexte colonial). 
 
2) La supériorité complète de la race noire. (Donner à la race noire espoir et détermination.)

3) la négation, persécution et humiliation du corps organique gouvernemental et légal de la Jamaïque.
 
4) la préparation pour le retour en Afrique.

5) reconnaissance de l'empereur Hailé Sélassié comme étant le suprême et le seul dirigeant du peuple noir

Léonard P. Howell est considéré comme le père fondateur du mouvement. Il est le premier à dénoncer publiquement le gouvernement britannique et le premier à défendre la divinité de H.I.M Hailé Sélassié I, ce qui lui vaudra deux ans de prison. Un précurseur, le premier a hissé le drapeau éthiopien rouge, or et vert en Jamaïque.

Quelques années plus tard, il a établi une communauté rasta dans les collines de st Catherine, dans l'État de Pinacle, où il avait une plantation de ganja. La danse, le chant et un style de percussion africain étaient pratiqués dans la communauté. La vraie nature de leurs cris contre l'oppression était que le peuple noir avait été enlevé de leur terre d'origine, vendu en l'esclavage et vivait maintenant en l'enfer. Leur voix devait s'opposer à la notion de suprématie blanche, l'exploitation humaine et le système corrompu du gouvernement britannique, BABYLON.

 

(The rastaman vibration)

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×