LE DREAD TALK

 

Le concept rasta est une réalité, des termes et des mots basiques prennent une signification forte. Tel que "Overstand" à la place de "Understand" et "Downpress" au lieu de "Opress". Le Rastafarisme est le pouvoir des mots, à la place des armes, les mots sont utilisés pour solidifier les idées et établir une justice. Le rasta utilise le pouvoir des mots pour délivrer un message, un rasta parle du patois " il est juste apparu dans la conversation, décrivant beaucoup de choses". Cette vérité se ressent dans la façon de jouer du tambour des Nyabingis, ou le son des tambours transmet des messages que tous peuvent comprendre. Tous les sons que fait un rasta, que ce soit à travers des mots ou des tambours, sont des messages vers la vérité.

Toute l'île parle un dialecte appelé patois, mais les rastas parlent un sous-dialecte du patois. La variation du langage rasta commence avec le remplacement du mot "ME" par "I", le pronom personnel "I" est le plus important. Le "I" est l'élément le plus important et le plus basique dans le langage rasta, dans le parlé rasta, il n'y a pas de "ME", il n'y a pas de "YOU", et il n'y a pas de "WE" ou de "US" il y a seulement I and I. Nous sommes tous des "I", donc il n'y a pas besoin d'un second pronom personnel dans les dialogues. Selassié est un "I", et son nom est devenu Selassie-I, beaucoup liront le "I" après Selassié comme un chiffre romain, comme dans Selassie-I (the first), car le I représente le numéro I en Romain ce qui signifie "the first".

Pour les ratas, le I veut aussi dire "I", comme une personne, les rastas diront toujours "I" après Selassié. Le même "I" est trouvé à la fin du mot Rastafari-I, un rasta raconte " We don't make no one a second person. We don't say 'I and Him' or 'US'. We just say 'I and I' because every person is the first person." Le concept de la vision est un concept incomparable dans la croyance rasta, les yeux sont des organes de la vue, voilà pourquoi les rastas et les non-rastas en Jamaïque utilisent des mots tels que "Seen" et " Sight", comme dans, " do you see" ou " see it"? Pour quelqu'un qui ne peut voir (avec ses yeux, son esprit ou son coeur), qui ne peut pas assumer la réalité.

Apercevoir une entité, c'est accepté sa réalité, prenant le nom de Selassie, le mot, le son, et le pouvoir du mot 'voir' apparait au début et à la fin de son nom ' see-las-see', ceci représente le témoignage de la vérité de Selassie-I comme Alpha et Omega, le commencement et la fin. L'utilisation du son "I" représente la majorité du parlé rasta, l'intégration de ce son apparait dans plusieurs mots:

 

I- tal (vital)

I-dren (bredrin - frère et ami)

I-ternal (éternelle)

I-preme (suprême)

I-man ( moi ou toi)

I-ditate (méditer)

 

Un rasta jamaïcain explique "First there is the Imperial I, who is called Haile-I Selassie-I. Then there is the I-wah (hour), which represents the unending spiritual time of Jah Rastafari. And there is the I-ree, which is the time that all men pass through. And then there is the I, which you will take to mean myself. And there is I and I, which is myself and all the Rasta bredren and even you. As in let I and I partake of this I-nscience, which refers specifically to this herb here. Did I tell it too fast for I ? It's easy. This I-nscience lead to good I-ditation, which bring on the I-vinity of a man".

-En premier il y a l'impérial I, qui est appelé Haile-I Selassie-I. Puis il y a le I-wah (l'heure), qui représente un temps de spiritualité sans fin de Jah Rastafari. Et il y a le I-ree, qui est le temps que tout le monde traverse. Ensuite il y a le I, que tu prendras pour me représenter. Et il y a I and I, qui est moi et tous les frères Rastas et même-toi. Comme dans laisse nous partager cette conscience, qui fait allusion à cette herbe ici. Est-ce que je l'ai dit trop vite pour toi ? C’est facile. Cette conscience mène à une bonne méditation, qui provoque la vanité de l'homme.

"-isms"

Le rastafarisme rejette le "-isms", ils voient une vaste étendue de "-isms et de shisms" dans la société moderne et ne veulent pas en faire parti, pour exemple, communisme et capitalisme. Il rejette particulièrement le mot Rastafarisme, parce qu'ils pensent avoir eux-mêmes transcendé le "-isms et le shisms". Ceci a créé des conflits entre rastas et des membres de la communauté académique étudiant le phénomène rasta, qui insistent pour appeler cette croyance religieuse le 'rastafarisme', malgré la désapprobation que cela produit dans le mouvement Rastafari.

 

 

 


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site